Accueil

La Société Protectrice des Animaux de Tunisie (SPA Tunisie) est une association de bienfaisance créée le 6 avril 1910 par un groupe d'intellectuels français (avant l'indépendance de la Tunisie).
Elle a été déclarée d'utilité publique par décret du 31 mars 1926.
Elle a été "nationalisée" en 1956, date de l'indépendance de la Tunisie.

La SPA de Tunisie regroupait 6 centres : 2 réservés aux animaux de compagnie (Tunis et Sousse) réservés aux animaux de compagnie abandonnés ou recueillis sur la voie publique ; et 4 (Gafsa, Gabès, Tozeur et Sidi Bouzid) destinés à héberger les équidés de travail (ânes, mulets, chevaux) fatigués, maltraités, blessés.

Pour des raisons financières et matérielles, il a fallu fermer 3 centres sur les 6 énumérés.
Depuis 1996, ne sont fonctionnels que les centres SPA de Tunis, de Sousse et de Sidi Bouzid....

Nos appels répétés auprès des autorités tunisiennes pour venir en aide à notre association et lui permettre de mener à bien ses oeuvres sont restés sans suite, depuis de longues années.
Aucune aide ne parvient donc à notre association. Aucun travail sérieux ne peut donc être entrepris en Tunisie pour améliorer la condition animale dans noter pays.

Les chats errants se reproduisent de façon incontrôlée ; les municipalités ne font rien pour commencer à en limiter les naissances.... sauf tuer les animaux errants. Nous savons tous que la meilleure solution pour limiter la reproduction est la limitation des naissances.

La SPA de Tunisie mène, depuis plus de dix années, une vaste campagne de stérilisation des chats errants (capture, stérilisation, identification par tatouage, vaccination antirabique, remise en liberté sur site).

De 700 chats errants capturés chaque mois en moyenne entre 1995 et 2002, nous avons revu les chiffres à la baisse (300 - 400 chats /mois) depuis 2002, faute de moyens financiers, faute de moyens humains (cela va ensemble).

Aucun budget ne permet de financer cette campagne, sauf quelques rares dons de la part de quelques hôtels craignant pour leur image touristique (dans le cas où l'élimination des chats errants dans leur jardin se ferait par d'autres moyens plus barbares ...).

La Fondation Brigitte Bardot (France) a participé à cette campagne de stérilisation par un don mensuel de 320 euros permettant d'acheter les produits pharmaceutiques, les vaccins, etc... Mais cette aide a pris fin en 2005.

 

Nous confirmons bien la cessation de cette aide de la part de la FBB, depuis 2006,
malgré ce qui parait sur le site de la FBB (jusqu'à cette fin d'année 2010)
affirmant continuer de financer les salaires et les soins de la SPA de SIDI BOUZID

 

Il parait logique qu'une telle association puisse bénéficier d'aides diverses (municipalités, ministères, etc...).
Rien ne se fait : les présidents de communes (maires) préfèrent encore faire fusiller les chiens errants et/ou empoisonner les chats par la distribution de "poisons" dans les containers poubelles disposés dans les rues de chaque commune.

Depuis de longues années, nous avons régulièrement proposé que les fonds utilisés pour abattre les animaux sur la voie publique soit orientés vers une autre façon de gérer les populations d'animaux errants !!!!
En vain.
Nous sommes fatigués de ne rien pouvoir faire, alors que les moyens financiers existent réellement....

C'est sans doute pourquoi notre mini-équipe se lasse petit à petit... Les années passent, et rien ne se fait.
Ce que nous proposons encore et toujours est que chaque municipalité contribue au budget de notre association,
car chaque municipalité rencontre le problème des animaux errants.

 

Et à cause de ce sentiment de lassitude, d'échec,
à cause de l'absence totale de financement et l'impossibilité de continuer sans argent
la SPA de Tunisie a décidé, pour cette fin d'année 2010,
de faire cesser TOUTES ses activités.

Le centre SPA de Sousse et de Sidi Bouzid sont mis en veilleuse.
Aucun animal ne s'y trouve donc.
Tout a été momentanémment concentré sur le centre SPA de Tunis,
en attendant d'en faire sortir TOUS les animaux (chats et chiens).

"voir notre rubrique fermeture SPA"

 

Aucun abandon n'est accepté par nos refuges, à compter du 20 décembre 2010. AUCUN

 

Pour nous contacter, merci de le faire par mail à
spa.tunisie.assoc@orange.fr
 

 

Aussi, il nous parait indispensable de préciser la définition d'une "animal errant"....et d'expliquer au lecteur la situation des animaux en Tunisie.

La Tunisie, pays touristique, pays de plage et de soleil, est également un pays de CHATS.
Les chats naissent et vivent dans les rues, se nourrissent des poubelles et/ou de ce que de rares "nourriciers" leur donnent.

Rien ne fera disparaitre ces populations de chats. RIEN... Il est donc inutile de procéder à des campagnes de tuerie inhumaine.... Ce que la SPA de Tunisie a toujours proposé et souhaité mettre en oeuvre, est une large campagne de stérilisation et de vaccination antirabique de ces animaux. C'est la méthode la plus humanitaire, la moins mauvaise. Ce n'est pas une solution "miracle" qui fera disparaitre les chats de notre environnement.

Au fait, pourquoi s'obstine-t-on à éliminer ces êtres vivants ????

N'ont-ils pas le droit de vivre ?

 

Laissons-les donc vivre. Et autant qu'ils soient dans des espaces larges et vastes, la rue. Imaginez un seul instant que les 5 ou 6 millions de chats errants doivent être mis en cage dans un refuge !!!! L'horreur.

J'invite Mesdames et Messieurs les maires des villes du Grand-Tunis, du Cap-Bon, de la région de Sousse-Monastir-Mahdia, de la région de Sidi Bouzid, de signer des conventions avec la SPA de Tunisie pour démarrer enfin une campagne de stérilisation des chats errants. Limitant ainsi les naissances, nous contribuerons tous ensemble à un meilleur environnement et un respect de la vie Quant aux CHIENS, parlons-en, des CHIENS, que la population "déteste", parce qu'animal "souillé".... Paradoxe !

 


Le Tunisien dépense une fortune (tout est relatif, mais cela peut représenter quelques mois de salaire !!!) pour acheter un chien dit de RACE PURE, au souk de Moncef Bey à Tunis, le dimanche matin. Ce "marché de chien", illégal et interdit il y a une dizaine d'année ; devenu "toléré", puis "autorisé" de nos jours. Cela mérite un long discours également.

 


Chien mâle, âgé d'à peine un an, brûlé par des gamins car il fallait d'en débarasser !!! Recueilli par le refuge SPA de Tunis en avril 2008, ce chien, que nous avons baptisé FEU, a déjà subi une dizaine d'interventions chirurgicales et reprend goût à la vie....

Nous lui avons trouvé une famille d'adoption, en 2009, acceptant ses "défauts esthétiques" conséquences de ce massacre !!!

FEU n'est pas rancunier. Il continue d'aimer les humains...

 

Chaque maison (ou presque) posséde un chien.... pour la garde....
Mais ces animaux sont, en général, attaché à l'aide d'une chaine métallique dans la journée, pour justement "garder la maison" ; puis remis en liberté, dans la "rue en face", le soir, pour qu'il "se promène", "trouve à manger", "fasse ses besoins"....

En liberté sur la voie publique, ces chiens sont considérés comme "chien errant" et sont la proie inévitable des coups de fusils des équipes municipales payées pour abattre ces animaux.

Que tout cela cesse en Tunisie, s'il vous plait.
Que chaque propriétaire de chien garde son chien CHEZ LUI, qu'on stérilise les animaux (mâles et femelles) pour qu'il n'y ait pas de portée indésirable...
que l'on jette à 10 Kms de chez soi, que l'on fasse cesser cette souffrance animale inutile et inhumaine.

Et si un vétérinaire vous dit qu'il ne faut pas stériliser un animal, car cela est "péché" dans l'Islam !!!! (comme nous entendons souvent cela),
un conseil : changez de vétérinaire ... et VITE !!!

De plus, sachez qu'une femelle carnivore (chienne ou chatte) non stérilisée FERA inévitablement des cancers de la mamelle et des infections utérine (métrite, pyomètre) vers l'âge de 9-10 ans.... parce que les hormones ovariennes naturelles sont cancérigènes.
Le risque de cancer ou de métrite est plus important si la femelle prend la pilule.


Stérilisez, stérilisez, stérilisez les femelles !!!
Ne trouvez-vous pas qu'il y a suffisamment d'animaux errants (chats et chiens) qui risquent chaque jour d'être tués par la police municipale.

Que dis-je ? Tués.... non, simplement blessés, massacrés !!! car il n'est pas très facile de viser juste et de tuer un animal qui a peur et qui court

Un appel à tous. Soyons responsables et limitons les naissances des chats et des chiens.

 

FAUX : 
- de croire qu'une chatte ou une chienne doit faire des petits
- de dire que la stérilisation d'une chatte ou d'une chienne est "contre-nature" (certains disent même que cela est "péché", mais nous ne souhaitons pas rentrer dans des considérations religieuses)

Vous êtes le 86433ème visiteur

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site